Aller au contenu

Menu principal:

Ville de Saint-Leu d'Esserent

| Rechercher

Presentation

Découverte


Saint-Leu d’Esserent, située sur la rive droite de l’Oise, s’étend sur 13 km², ses habitants s’appellent les Lupoviciens. Elle appartient au canton de Montataire et à l’arrondissement de Senlis.
Sur le site de Saint-Leu-d’Esserent, les signes de l’activité humaine remontent au Paléolithique. Des indices des époques gallo-romaine et mérovingienne donnent à penser que le site a été occupé sans interruption depuis cette époque.
Le destin de la ville change en 1081, lorsque Hugues de Dammartin, seigneur du lieu, donne à l’abbaye de Cluny la terre qu’il possède à Hescerent. L’Ordre de Cluny envoie alors quelques moines fonder un monastère dédié à Saint-Leu.
Le patrimoine de la ville a été bâti grâce à la pierre de la ville. Cette matière première, nommée le banc de Saint-Leu, a été extraite de plusieurs lieux dont la carrière souterraine du couvent (90 hectares) qui a servi de lieu d’assemblage et de stockage des bombes V1 allemandes pendant la Seconde Guerre Mondiale. D’abord exploitée par les Gallo-Romains puis par les Mérovingiens la pierre était transportée par des bateaux appelés « besognes », tirés par les chevaux le long des chemins de halage.
De l’ensemble monastique subsistent encore l’église, la porte monumentale, le cloître, une partie des fortifications, le pigeonnier ainsi que la Cave Banvin. Celle-ci, construite aux XIIème et XIIIème siècles, tire son nom de l’ancien droit féodal de banvin : Bannum Vinum.
C’était ici que les moines stockaient et vendaient leur vin.


Découverte | Mairie | Cadre de vie | Enfance-Jeunesse | Solidarité | Culture | Economie | Sport | Plan du site


Revenir au contenu | Revenir au menu